Un truc de grand-mère pour savoir quand on va accoucher

Vous venez d’obtenir un résultat positif à un test de grossesse ? Félicitations. Une question vous taraude cependant l’esprit : Quand est-ce que je vais accoucher ?

Une date vous a été communiquée mais vous vous dites qu’elle n’est pas à 100 % fiable, il existe bien évidemment un truc de grand-mère pour vous aider à savoir quand vous allez accoucher. On vous en parle dans cet article.

La date prévue pour l’accouchement : peut-on s’y fier ?

Bien avant les progrès de la médecine, les femmes avaient recours à plusieurs méthodes pour déterminer leur date d’accouchement. Notamment des trucs de grand-mère qui leur permettait de savoir quand est-ce qu’elle allait accoucher. Si vous avez des cycles menstruels très réguliers et que vous connaissez votre date d’ovulation, vous pourrez déterminer la date de début de grossesse (jour où l’ovule a été fécondé par le spermatozoïde). Il vous suffira de faire le compte de 266 jours à partir de la date de début de la grossesse pour avoir une idée sur la date d’accouchement. Dans le cas d’un cycle irrégulier, ce calcul serait faussé.

Les médecins se réfèrent également à l’évolution du fœtus (à l’échographie) pour déterminer avec plus de précisions la date du début de la grossesse. Toutefois, peu importe qu’elle vous soit communiquée par un médecin ou pas, que vous l’ayez trouvé au moyen d’une formule ou d’une autre, la date d’accouchement obtenue est purement théorique. Pourquoi ? Simplement parce que nombreux sont les facteurs susceptibles d’influer sur la date d’accouchement le nombre de grossesses par exemple.

Les signes annonciateurs de l’accouchement

Généralement, votre corps vous enverra des signaux qui vous alerteront de la venue du bébé. Ces signaux différeront d’une femme à une autre. En voici quelques-uns auxquels il faudra être attentive :

  • L’un des signaux les plus connus est la perte du bouchon muqueux bien que les femmes ne s’en rendent pas compte immédiatement. Son expulsion peut en effet passer inaperçu.
  • Les contractions ! Rien à voir avec celles que vous aviez pendant la grossesse, les contractiez annonçant l’accouchement sera différent en ce qu’elles entraîneront des douleurs relativement intenses.
  • Les douleurs de règle. Vous ressentirez des crampes dans le bas du dos, à hauteur des reins.

Cependant, il convient de préciser que les fausses alertes sont toujours possibles. Vous pourrez avoir des contractions intenses et régulières sans qu’elles ne modifient l’ouverture de votre col. On parlera dans ces cas de faux travail.

Un truc de grand-mère pour savoir quand on va accoucher

Il y a de ces trucs et astuces de grand-mère qui vous indiquent clairement que votre bébé est prêt à venir. Plusieurs signes préviennent de l’imminence de la date d’accouchement si on se réfère aux trucs de grand-mère. Un truc infaillible revient quasi fréquemment et tend par là même à devenir un fait établi : il s’agit du besoin de rangement qu’exprime la femme enceinte dans les derniers jours de sa grossesse.

Généralement dans les derniers jours, la femme enceinte exprimera un besoin immédiat et intense de ranger la maison. On parle de besoin ou d’instinct de nidification : la femme pensera à tout ce qu’il lui reste à faire avant l’arrivée du bébé. Comme : arranger le salon, préparer la chambre du bébé, ranger ses affaires, bref nettoyer la maison de fond en comble. L’instinct de nidification a également un fondement biologique en ce sens qu’il existe une hormone maternelle, appelée prolactine, responsable de la production de lait dans les glandes mammaires. Cette hormone influence le comportement des mères pour préparer le nid et protéger le bébé. L’instinct de nidification pour faire court est un état d’hyperactivité qui se produit dans les dernières semaines de la grossesse. Ainsi, si d’un coup il vous arrive de penser à nettoyer les plafonds, à polir les planchers, à peindre la pièce du bébé, plus de doute : vous vivez les derniers jours de la grossesse. Ce syndrome touche il faut le préciser, généralement les mères primipares.

Faire l’amour pourrait déclencher le travail. Le sperme libéré ramollirait le col de l’utérus et aidera à déclencher les contractions.

Se fier à la pleine lune. Une croyance populaire laisse entendre que si vous vivez les derniers instants de votre grossesse et qu’une pleine lune s’annonce, vous avez plus de chances d’accoucher pendant ce soir de pleine lune. De plus, les maternités en période de pleine lune sont selon certaines considérations, pleines les soirs de pleine lune.

Une envie irrépressible vous prend de passer votre main entre vos seins et votre ventre ? Faites-le et si votre main est bloquée, c’est un signe que l’accouchement n’est pas pour maintenant.

Voilà, vous savez à présent quelques trucs de grand pouvant vous permettre de savoir quand vous allez accoucher. Il ne vous reste plus qu’à les essayer ! Que vous soyez primipares ou que vous ayez déjà accouché. Ou encore que vous ayez un cycle régulier ou irrégulier.