Période d’ovulation

Régulation du cycle d’ovulation

  • Cette régulation se fait par axe cérébro-ovarien comprenant l’hypothalamus, l’adénohypophyse et l’ovaire.
  • L’hypothalamus libère de la GnRH (hormone de libération des gonadotrophines hypophysaires).
  • La GnRH régule la synthèse et la libération de la LH (hormone lutéinisante) et de la FSH (hormone folliculostimulante) au niveau de l’adénohypophyse.
  • La LH et la FSH vont réguler la production d’œstrogène et de progestérone par l’ovaire.

Mise en place du cycle ovarien

Pendant la période de l’enfance, les ovaires se développent et secrètent de faibles quantités d’œstrogènes . Ces faibles taux d’œstrogène inhibent la libération de GnRH par l’hypothalamus.

Le début de la puberté féminine est lié à l’adiposité. A cette période, il va y avoir une augmentation de la libération de leptine par le tissu adipeux. Une des actions de la leptine est de rendre l’hypothalamus moins sensible à l’inhibition par les faibles taux d’œstrogène.

A partir de ce moment là, une libération cyclique de la GnRH s’installe et stimule l’adénohypophyse entraînant la libération de LH et de FSH qui vont à leur tour agir sur les ovaires.

Il faut environ 4 ans pour que le système observé chez l’adulte se mette graduellement en place et que la jeune femme ait ces premières règles.

Calcul ovulation

Régulation hormonale de la croissance folliculaire

La croissance folliculaire n’est pas régulée par les hormones hypophysaires mais dépend de facteurs secrétés par l’ovocyte et les cellules du follicule.

La sélection du follicule qui deviendra ovulatoire est due à une augmentation des taux de FSH au moment de la transition entre les phases lutéale et folliculaire du cycle.

Parmi le pool de follicule, un des follicules présente plus de récepteurs pour la FSH que les autres. C’est le follicule le plus sensible à la FSH qui sera sélectionné. Il va poursuivre sa croissance et produire des œstrogènes. Ce follicule devient dominant par rapport aux autres. Les follicules non sélectionnés vont alors rentrer en atrésie.

Action des hormones au cours du cycle d’ovulation

Les taux antiœstrogènes augmentent une première fois en fin de phase folliculaire et une deuxième fois pendant la phase du corps jaune.

La progestérone est produite pendant la phase lutéale.

Chronologie du cycle d’ovulation

A partir du 1er jour du cycle, il y a une augmentation de la libération de GnRH qui stimule la libération de LH et de FSH par l’adénohypophyse.

La FSH stimule la croissance et la maturation du follicule. La LH et la FSH stimulent la production d’œstrogène. Ces derniers produits au sein du follicule stimulent également la croissance folliculaire.

Les concentration plasmatiques en œstrogène sont légèrement élevées durant les 11 premiers jours du cyble, ils assurent une inhibition de l’axe hypothalamo-hypophysaire.

La follicule produit de l’inhibine qui inhibe l’adénohypophyse.

Au dela du 11ème jour, en se rapprochant de l’ovulation, les taux plasmatique d’oestrogène dépasse un seuil et il va y avoir une brève stimulation de l’axe hypothalamo-hypophysaire entraînant la libération massive de la LH et la FSH stockées précédemment par l’adénohypophyse.

Après l’ovulation, la LH stimule la transformation du follicule en corps jaune?. En suite, la LH et la FSH vont stimulé la production d’hormones stéroïdes par le corps jaune.

 

 

Période d’ovulation
5 (100%) 2 votes