Tout savoir sur le follicule ovarien

Le follicule ovarien est un tout petit mais très important élément de l’ovaire. Il se présente sous la forme d’un sac à l’intérieur duquel se développe alors l’ovocyte. Son rôle est essentiel dans la phase primordiale de la reproduction : l’ovulation. Il est donc important de comprendre comment il fonctionne et quelle est son implication dans le cycle ovarien.

L’anatomie du follicule ovarien

follicule ovarienLe follicule ovarien se situe dans la zone corticale de l’ovaire. Le système reproductif de la femme compte deux ovaires (ou gonades) qui se situent dans le petit bassin, qui se trouve à l’arrière de l’utérus. Ils bordent les trompes Fallope et forment avec elles un pavillon. Les ovaires sont de formes ovoïdes et d’une longueur allant de trois à quatre centimètres. Ils se décomposent alors en deux parties distinctes :

  • La zone corticale renferme les follicules ovariens et se situe en périphérie de l’ovaire
  • La zone médullaire, constituée de vaisseaux sanguins et de tissus conjonctifs se trouve au centre de l’ovaire.

Chaque follicule ovarien contient un ovule non mature : un ovocyte. La structure du follicule va donc varier en fonction du stade de maturation de l’ovule.

Les variations de la structure du follicule ovarien

En premier lieu, le follicule se trouve au stade primordial. Cela signifie que la maturation n’a pas encore débuté. On retrouve généralement ce type de follicule dans la zone corticale des ovaires. Le follicule entre ensuite dans une phase primaire, qui correspond au tout premier stade de maturation du follicule. L’ovocyte et les cellules qui l’entourent commencent à grossir.

La seconde phase de maturation produit un follicule secondaire. Plusieurs couches d’épithélium commencent à se former tout autour de l’ovocyte. Les cellules du follicule deviennent des cellules granuleuses. Il continue de grandir jusqu’à atteindre la quatrième phase et devenir un follicule ovarien secondaire mûr. À ce stade, l’ovocyte sécrète une substance qui se transforme en membrane. On l’appelle la zone pellucide, où un liquide translucide se forme et prend place entre les cellules granuleuses.

Par la suite, le follicule devient ovarique mûr, ou De Graaf. Une cavité se forme : l’antrum folliculaire. En se remplissant de liquide, la cavité finit par isoler l’ovocyte dans une capsule cellulaire. Dès que ses dimensions maximales sont atteintes, le follicule est prêt pour l’ovulation. C’est durant cette phase que l’ovocyte est expulsé. Le follicule s’affaisse par la suite et les cellules granuleuses prennent la place de l’ovocyte en se multipliant. Elles deviennent des cellules lutéales et le follicule se nomme désormais corps jaune, un élément clé de la phase lutéale. Ce processus se termine par le corps blanc, qui correspond à la dégénérescence complète de l’ovule.

Le cycle ovarien

Un cycle ovarien dure généralement vingt-huit jours. Il désigne l’ensemble des phénomènes qui permettent la maturation des ovules, dans les ovaires. Les phénomènes sont tous contrôlés par divers processus hormonaux qui se divisent eux aussi en deux phases :

La phase folliculaire : cette phase intervient du premier au quatorzième jour du cycle ovarien. Cela peut varier selon les femmes et la durée de leur cycle menstruel. La phase folliculaire prend fin dès l’ovulation. Plusieurs follicules ovariens débutent leur maturation durant cette phase. Pourtant, un seul d’entre eux parviendra à la phase ovarique mûre (ou De Graaf).

La phase lutéale : cette seconde phase se déroule durant le quatorzième et le vingt-huitième jour du cycle ovarien. Elle débute donc dès l’ovulation et corresponds à la dégénérescence du follicule. Ce dernier passe du stade corps jaune au corps blanc durant cette période.

La formation des ovocytes dans le follicule

Dès la puberté, et au début de chaque cycle menstruel, un ovocyte qui est alors bloqué en prophase (première phase de la division cellulaire) reprend sa méiose (division cellulaire). La toute première division méiotique aboutit à deux cellules inégales. La seconde division méiotique se bloque ensuite jusqu’à la fécondation de l’ovule expulsé par un spermatozoïde. Enfin, les cellules de l’embryon vont continuer à se diviser pour se multiplier.

Le rôle des follicules ovariens est indispensable, si bien qu’un dysfonctionnement à ce stade peut perturber, voire empêcher la conception d’un bébé. De plus, les follicules ovariens peuvent renfermer les tumeurs (malignes ou bénignes).

Tout savoir sur le follicule ovarien
Ces informations vous ont-elles plus ?